Nous avons retrouvé @Borey dans le Jardin Nelson-Mandela, au coeur de Paris. Une rencontre riche d’expérience et d’anecdotes.

Bonjour, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Bonjour je m’appelle Borey, je suis blogueur depuis très longtemps maintenant (2005). Je fais partie de la première vague de blogueurs Français qui a notamment connu l’arrivée de la collaboration avec les marques.

Je suis arrivé sur instagram en 2008, et depuis c’est instagram qui m’a vraiment donné cette passion pour la photographie, même si je considère encore mon travail comme amateur.

Avec 3 autres copains nous avons lancé 2009 “Pleaz.fr” un site internet sur lequel nous parlons de nos passions pour la bonne bouffe, les voyages, et d’un peu de tout.

En dehors de mon blog, Je suis consultant marketing et communication depuis un peu plus de 10 ans maintenant. Mon rôle est d’accompagner des grands groupes et des start-ups dans leur stratégie digitale lors d’un lancement de produit par exemple.

Que partages-tu sur ton Instagram?

Aujourd’hui ce qu’on recherche avant tout et qu’on partage sur notre blog c’est ce que j’appelle le “quali-accessible”. Notre objectif c’est de dire que bénéficier de services ou de produits de qualité n’est pas toujours une problématique financière.

On traite aussi de luxe, notamment via nos voyages. On collabore beaucoup avec des grandes chaînes hôtelières. Le but est de partager des découvertes et des expériences pour que les gens se disent est ce que ça m’intéresse vraiment ou pas? Quand on teste un resto par exemple on ne se contente pas juste de dire ça c’est bon ou pas, on décrit vraiment ce qu’il y a dans l’assiette, on s’intéresse aussi au Chef, etc.

L’approche que j’ai sur instagram, c’est une approche complètement différente, plus orientée sur le visuel. Je suis super exigeant sur l’esthétique des photos que je poste, j’aime bien jouer sur l’architecture, la symétrie, sur les atmosphères, les moments de vie, c’est ce qui fait la spécificité de mon insta.

Je fais aussi pas mal de looks quand j’en ai l’occasion. Mon objectif n’est pas de noyer les gens sous des looks, je ne me considère pas comme instagrameur mode, mais de temps en temps j’aime bien partager le résultat d’une séance dans un atelier de costume sur mesure et voir ce que ça a donné. Et maintenant en plus il y a les stories, dans les stories insta, je partage des moments de vie décomplexés, des moments OFF, selon les restos et les soirées.

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Te ressens-tu comme « influenceur » ou lanceur de tendance? T’arrive t’il d’être reconnu dans la rue?

Moi c’est le mot influence qui me dérange un peu, on est plutôt dans le partage. Je ne me considère pas comme lanceur de tendance, en revanche je mets en lumière des expériences, une authenticité, un service, des gens qui créent. Je suis plus dans la recommandation, le partage d’expérience, que dans l’influence au sens stricte du terme.

Le meilleur et le pire souvenir lié à ton insta ?

Des pires souvenirs je ne pense pas en avoir eu, il y a eu des expériences qui n’ont pas forcément été fructueuses. Aujourd’hui la problématique c’est d’avoir des événements de marques où on pourra boire une coupe de champagne durant la soirée, mais où il ne va pas se passer grand chose, ça pour moi oui c’est une mauvaise expérience, parce que ça ne m’intéresse pas.

Après grâce à mon blog j’ai pu vivre des expériences de malade ! Garder la capacité à s’émerveiller est vraiment le mot clé dans ce que je fais. J’ai eu cette chance de pouvoir aller dans des endroits assez cool, rencontrer des personnalités avec qui je n’aurais jamais eu accès. Mes meilleurs souvenirs sont définitivement liés à mes voyages, que ce soit à l’étranger ou en france, car notre objectif c’est de valoriser aussi ce qui se passe en France.

 

Ton top 3 des blogueurs (influenceurs) que tu suis ?

Un au niveau de la mode qui pour moi a une vraie puissance en termes de recommandation et de prescription mode, c’est l’Américain whatmyboyfriendwore. Ce mec est incroyable ! Il poste tous les jours une photo avec un style différent où Il va faire toutes les associations possibles, en jouant sur les textures, les motifs, les couleurs, etc. et ça reste impeccable. C’est légèrement surchargée, mais c’est volontaire et c’est bien foutu! 

Dans un autre style, itslilierose, alors on est plus dans la mode, mais plus sur du lifestyle et les voyages. Au niveau photo, elle est une des meilleures pour moi ! C’est elle qui est très inspirant sur Instagram notamment dans sa façon de prendre les photos. De plus ses stories sont captivants car elle voyage tout le temps.

L’une de mes autres passions c’est la gastronomie, donc je pourrais te citer comme 3eme influenceur le Chef Pâtissier Cédric Grolet même si c’est un peu une évidence. Visuellement son travail est juste impressionnant.

Quel sont tes influences dans la mode?

Alors, un gars qui m’a ultra influencé et qui a arrêté d’être présent sur les réseaux sociaux, c’est Benjamin Galbraith, un blogueur australien connu sous le pseudo de Kolonel Mustard. Il a été très influent sur un site qui s’appelle lookbook.nu, c’est le site de lookbook, où tous les gens qui kiffent la mode vont chercher l’inspiration.

Il a un style très british un peu “mad men” que moi j’adore. Il revalorise un peu le côté sartorial. Et c’est ce gars-là qui m’a vraiment donné envie de creuser l’aspect mode.

Que représente pour toi le lifestyle à la Française et quelle est ta définition du style BCBG ?

Pour moi le lifestyle à la française s’est un peu perdu. Même le style un peu cliché du titi parisien, on ne le retrouve plus aujourd’hui dans la nouvelle génération. Il se dilue un peu avec toutes les influences et la facilité qu’on a à accéder à tout. Il y a un peu une uniformisation des styles que tu retrouves dans toutes les villes. Le hipster de base par exemple est sapé pareil à Berlin qu’à Paris.

Quant au style BCBG, il faut rester authentique, avoir les bons habits pour la bonne occasion et se “respecter” c’est à dire prêter attention à soi, car c’est très important.

Ce qui est marrant c’est que ce sont les Sud Coréens qui se sont un quasiment approprié le lifestyle à la française avec le béret, les pantalons un peu courts. En fait il faut que la mode retrouve du sens et de l’histoire. Mais tu as des blogs et des sites qui le font très bien. Il y a un gars que je trouve assez incroyable qui s’appelle Hugo Jacquomet du blog ParisianGentlemen. Il a une ouverture d’esprit assez étonnante. Il explique les choses de manière très pédagogique. Pour moi c’est l’un des gars qui peut sauver le style à la Française. 

Peux tu nous partager ton look préféré ?

Un look de whatmyboyfriendwore. J’avais adoré un look qu’il avait fait avec une veste en jean, une chemise et une cravate. J’avais trouvé le look super malin. Ça rajoute un côté casual chic, super audacieux, mais pas ostentatoire, et c’est ça qui est intéressant.

As tu dans ton dressing une pièce fétiche ? Et quel soin lui apportes-tu pour la faire durer?

Ma pièce fétiche est plutôt une pièce basique, incontournable : une très bonne chemise blanche, qui se porte aussi bien de manière casual que classique/ chic. Une chemise qui soit passe partout en somme.

Pour mes chemises blanches, j’ai vraiment un entretien particulier, même pour tout ce qui est blanc, en général. Je lave au Bicarbonate de soude, avec un tout petit peu de javel pour blanchir le vêtement et un tout petit peu de vinaigre, l’acidité du vinaigre adouci les fibres.

Quelles sont tes 3 marques de prêt à porter préférées?

Je porte très peu de prêt-à-porter à cause de ma taille et ma morphologie, un peu compliqué pour moi de trouver des choses bien fitées. Mais il y a une marque que j’adore moi c’est Topman, parce qu’ils font tout : de bons casuals, des collections un peu plus créa qui sont bien foutus et des costumes assez bluffant. Ils proposent des collections aussi bien pour les gens de petites comme de grandes tailles, de toutes les corpulences aussi, moi j’adore cet esprit-là et cette touche so british!

Sinon je vais chiner quelques pièces chez ASOS, mais il y a à boire et à manger, faut faire le tri et bien sélectionner. Encore une fois, ce que je trouve épatant avec ses sites ce sont leurs rubriques où ils proposent des produits adaptés qui répondent à un besoin qui est celui de trouver un vêtement à sa taille.

Et peut-être Uniqlo qui fait des supers basiques ainsi que des jeans de bonnes qualités. 

Quelles sont tes actus?

Au niveau du blog, il y a pas mal de choses qui arrivent, je pars bientôt à Bruxelles et Amsterdam. J’espère revenir avec des choses inédites que je vais pouvoir vous partager.

On part à 4-5 journalistes et blogueurs avec le groupe NH collection, qui est un super groupe hôtelier. Ça c’est pour la grosse actu. Après on va continuer à parler de tout ce qui est food, faire découvrir les restos bien avant le guide Michelin, mettre en lumière les personnes qui sont dans l’action.

Un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

D’avoir la chance de pouvoir continuer à partager mes passions et peut être de pouvoir réaliser mes projets.

Please follow and like us: