Financez vos prochaines vacances avec soyezBCBG et HostnFly

Financez vos prochaines vacances avec soyezBCBG et HostnFly

Vous partez en vacances durant les fêtes et vous comptez louer votre appartement ? On vous a déniché LA start-up qui va tout gérer à votre place. Et en plus on vous offre un petit cadeau (à découvrir au bas de l’article).

HostnFly qu’est-ce que c’est ?

C’est LE spécialiste de la location de courte durée qui vous permet de rentabilisez votre appartement pendant vos absences. HostnFly prend en charge la location de votre bien ET vous assure un revenu garanti. Finies les corvées d’accueil, de passation de clef et de ménage ! 

Chez soyezBCBG, on est fan du concept.

Et du coup, on pense que ça peut vous intéresser. Comme nous, la team HostnFly est jeune, dynamique, passionnée et entièrement dédiée à la satisfaction de ses utilisateurs. Vous simplifier la vie est leur combat du quotidien, et ils le font très bien ! On aime la simplicité d’usage, la réactivité de l’équipe et la qualité de leur service, du début à la fin de la mise en location.

Pour que vous puissiez vous faire une idée par vous-même…

…on a décidé de mettre en place un petit partenariat avec HostnFly ! Grâce à soyezBCBG, profitez de 20€ supplémentaires sur le revenu garanti de votre 1ère location. Pour ça, rien de plus simple il vous suffit de créer votre compte sur www.hostnfly.com et de renseigner le code MERCISOYEZBCBG lors de votre 1ère location.

Please follow and like us:
S’inspirer des séries pour son look de bureau

S’inspirer des séries pour son look de bureau

S’inspirer des séries pour son look de bureau

Déjà… C’est déjà la fin des vacances de la Toussaint. Elles seront passées aussi vite que le premier épisode de la dernière saison de votre série préférée. Vous savez, celle qui entraîne attente, anxiété, nuits blanches et émerveillement. Pour nous l’émerveillement provient surtout des costumes de nos personnages favoris ! Nous avons donc décidé de vous proposer 4 styles tirés de nos 4 séries préférées, qui se déroulent au bureau, pour que vous puissiez arborer LE look qui fera baver vos collègues lors de votre “rentrée des classes” ! 

La classe absolue des « Mad Men » (and Women)

Costumes croisés, cravates club, coupes rétro, motifs chamarrés… Bref un style totalement dans l’air du temps !

Pour ces dames : les robes simples mais remarquées de Joan Holloway. On les aimera rouge-vif et réhaussées d’une broche ou d’un foulard.

Pour ces messieurs : le costume 3-pièces de Roger Sterling. On le préfèrera anthracite, avec une chemise blanche et une cravate à motif de couleur vive. Les jarretières à chaussettes restent une option.

Le patchwork startupesque de « Silicon Valley »

Baskets, t-shirts, hoodies et barbes de 3 jours.

Pour ces messieurs : le je-m’en-foutisme assumé d’Erlich Bachman. On associera col-roulé sous une veste en velours côtelé ; et on l’assumera jusqu’au bout de la journée !

Pour ces dames : la sobriété de Monica. On alternera les chemisiers en soie “de bonne facture”, pour mettre en valeur un tailleur simple mais bien taillé. Évitez tout de même le col roulé en laine de mouton irlandais…

La (quasi) perfection des avocats de « Suits »

Costume parfaitement coupé, talons de 15cm… même Louis Litt a la classe !

Pour ces dames : la jupe taille haute à la Rachel Zane. Elle sera sombre, soutenue par une large ceinture camel et complétée d’un top blanc.

Pour ces messieurs : le style faussement négligé de Mike Ross. On choisira un costume cintré, une chemise blanche et une cravate ultra fine. Par contre, évitez les cheveux gominés en arrière, ça ne lui a pas réussi dans la dernière saison…

Les tenues de camouflage du « Bureau des légendes »

Costumes croisés, cravates club, coupes rétro, motifs chamarrés… Bref un style totalement dans l’air du temps !

Pour ces dames : les robes simples mais remarquées de Joan Holloway. On les aimera rouge-vif et réhaussées d’une broche ou d’un foulard.

Pour ces messieurs : le costume 3-pièces de Roger Sterling. On le préfèrera anthracite, avec une chemise blanche et une cravate à motif de couleur vive. Les jarretières à chaussettes restent une option.

Cet article a été écrit par soyezBCBG pour le magazine Courrier Cadres.

 

Please follow and like us:
L’INTERVIEW BCBG BOREY

L’INTERVIEW BCBG BOREY

Nous avons retrouvé @Borey dans le Jardin Nelson-Mandela, au coeur de Paris. Une rencontre riche d’expérience et d’anecdotes.

Bonjour, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Bonjour je m’appelle Borey, je suis blogueur depuis très longtemps maintenant (2005). Je fais partie de la première vague de blogueurs Français qui a notamment connu l’arrivée de la collaboration avec les marques.

Je suis arrivé sur instagram en 2008, et depuis c’est instagram qui m’a vraiment donné cette passion pour la photographie, même si je considère encore mon travail comme amateur.

Avec 3 autres copains nous avons lancé 2009 “Pleaz.fr” un site internet sur lequel nous parlons de nos passions pour la bonne bouffe, les voyages, et d’un peu de tout.

En dehors de mon blog, Je suis consultant marketing et communication depuis un peu plus de 10 ans maintenant. Mon rôle est d’accompagner des grands groupes et des start-ups dans leur stratégie digitale lors d’un lancement de produit par exemple.

Que partages-tu sur ton Instagram?

Aujourd’hui ce qu’on recherche avant tout et qu’on partage sur notre blog c’est ce que j’appelle le “quali-accessible”. Notre objectif c’est de dire que bénéficier de services ou de produits de qualité n’est pas toujours une problématique financière.

On traite aussi de luxe, notamment via nos voyages. On collabore beaucoup avec des grandes chaînes hôtelières. Le but est de partager des découvertes et des expériences pour que les gens se disent est ce que ça m’intéresse vraiment ou pas? Quand on teste un resto par exemple on ne se contente pas juste de dire ça c’est bon ou pas, on décrit vraiment ce qu’il y a dans l’assiette, on s’intéresse aussi au Chef, etc.

L’approche que j’ai sur instagram, c’est une approche complètement différente, plus orientée sur le visuel. Je suis super exigeant sur l’esthétique des photos que je poste, j’aime bien jouer sur l’architecture, la symétrie, sur les atmosphères, les moments de vie, c’est ce qui fait la spécificité de mon insta.

Je fais aussi pas mal de looks quand j’en ai l’occasion. Mon objectif n’est pas de noyer les gens sous des looks, je ne me considère pas comme instagrameur mode, mais de temps en temps j’aime bien partager le résultat d’une séance dans un atelier de costume sur mesure et voir ce que ça a donné. Et maintenant en plus il y a les stories, dans les stories insta, je partage des moments de vie décomplexés, des moments OFF, selon les restos et les soirées.

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Te ressens-tu comme « influenceur » ou lanceur de tendance? T’arrive t’il d’être reconnu dans la rue?

Moi c’est le mot influence qui me dérange un peu, on est plutôt dans le partage. Je ne me considère pas comme lanceur de tendance, en revanche je mets en lumière des expériences, une authenticité, un service, des gens qui créent. Je suis plus dans la recommandation, le partage d’expérience, que dans l’influence au sens stricte du terme.

Le meilleur et le pire souvenir lié à ton insta ?

Des pires souvenirs je ne pense pas en avoir eu, il y a eu des expériences qui n’ont pas forcément été fructueuses. Aujourd’hui la problématique c’est d’avoir des événements de marques où on pourra boire une coupe de champagne durant la soirée, mais où il ne va pas se passer grand chose, ça pour moi oui c’est une mauvaise expérience, parce que ça ne m’intéresse pas.

Après grâce à mon blog j’ai pu vivre des expériences de malade ! Garder la capacité à s’émerveiller est vraiment le mot clé dans ce que je fais. J’ai eu cette chance de pouvoir aller dans des endroits assez cool, rencontrer des personnalités avec qui je n’aurais jamais eu accès. Mes meilleurs souvenirs sont définitivement liés à mes voyages, que ce soit à l’étranger ou en france, car notre objectif c’est de valoriser aussi ce qui se passe en France.

 

Ton top 3 des blogueurs (influenceurs) que tu suis ?

Un au niveau de la mode qui pour moi a une vraie puissance en termes de recommandation et de prescription mode, c’est l’Américain whatmyboyfriendwore. Ce mec est incroyable ! Il poste tous les jours une photo avec un style différent où Il va faire toutes les associations possibles, en jouant sur les textures, les motifs, les couleurs, etc. et ça reste impeccable. C’est légèrement surchargée, mais c’est volontaire et c’est bien foutu! 

Dans un autre style, itslilierose, alors on est plus dans la mode, mais plus sur du lifestyle et les voyages. Au niveau photo, elle est une des meilleures pour moi ! C’est elle qui est très inspirant sur Instagram notamment dans sa façon de prendre les photos. De plus ses stories sont captivants car elle voyage tout le temps.

L’une de mes autres passions c’est la gastronomie, donc je pourrais te citer comme 3eme influenceur le Chef Pâtissier Cédric Grolet même si c’est un peu une évidence. Visuellement son travail est juste impressionnant.

Quel sont tes influences dans la mode?

Alors, un gars qui m’a ultra influencé et qui a arrêté d’être présent sur les réseaux sociaux, c’est Benjamin Galbraith, un blogueur australien connu sous le pseudo de Kolonel Mustard. Il a été très influent sur un site qui s’appelle lookbook.nu, c’est le site de lookbook, où tous les gens qui kiffent la mode vont chercher l’inspiration.

Il a un style très british un peu “mad men” que moi j’adore. Il revalorise un peu le côté sartorial. Et c’est ce gars-là qui m’a vraiment donné envie de creuser l’aspect mode.

Que représente pour toi le lifestyle à la Française et quelle est ta définition du style BCBG ?

Pour moi le lifestyle à la française s’est un peu perdu. Même le style un peu cliché du titi parisien, on ne le retrouve plus aujourd’hui dans la nouvelle génération. Il se dilue un peu avec toutes les influences et la facilité qu’on a à accéder à tout. Il y a un peu une uniformisation des styles que tu retrouves dans toutes les villes. Le hipster de base par exemple est sapé pareil à Berlin qu’à Paris.

Quant au style BCBG, il faut rester authentique, avoir les bons habits pour la bonne occasion et se “respecter” c’est à dire prêter attention à soi, car c’est très important.

Ce qui est marrant c’est que ce sont les Sud Coréens qui se sont un quasiment approprié le lifestyle à la française avec le béret, les pantalons un peu courts. En fait il faut que la mode retrouve du sens et de l’histoire. Mais tu as des blogs et des sites qui le font très bien. Il y a un gars que je trouve assez incroyable qui s’appelle Hugo Jacquomet du blog ParisianGentlemen. Il a une ouverture d’esprit assez étonnante. Il explique les choses de manière très pédagogique. Pour moi c’est l’un des gars qui peut sauver le style à la Française. 

Peux tu nous partager ton look préféré ?

Un look de whatmyboyfriendwore. J’avais adoré un look qu’il avait fait avec une veste en jean, une chemise et une cravate. J’avais trouvé le look super malin. Ça rajoute un côté casual chic, super audacieux, mais pas ostentatoire, et c’est ça qui est intéressant.

As tu dans ton dressing une pièce fétiche ? Et quel soin lui apportes-tu pour la faire durer?

Ma pièce fétiche est plutôt une pièce basique, incontournable : une très bonne chemise blanche, qui se porte aussi bien de manière casual que classique/ chic. Une chemise qui soit passe partout en somme.

Pour mes chemises blanches, j’ai vraiment un entretien particulier, même pour tout ce qui est blanc, en général. Je lave au Bicarbonate de soude, avec un tout petit peu de javel pour blanchir le vêtement et un tout petit peu de vinaigre, l’acidité du vinaigre adouci les fibres.

Quelles sont tes 3 marques de prêt à porter préférées?

Je porte très peu de prêt-à-porter à cause de ma taille et ma morphologie, un peu compliqué pour moi de trouver des choses bien fitées. Mais il y a une marque que j’adore moi c’est Topman, parce qu’ils font tout : de bons casuals, des collections un peu plus créa qui sont bien foutus et des costumes assez bluffant. Ils proposent des collections aussi bien pour les gens de petites comme de grandes tailles, de toutes les corpulences aussi, moi j’adore cet esprit-là et cette touche so british!

Sinon je vais chiner quelques pièces chez ASOS, mais il y a à boire et à manger, faut faire le tri et bien sélectionner. Encore une fois, ce que je trouve épatant avec ses sites ce sont leurs rubriques où ils proposent des produits adaptés qui répondent à un besoin qui est celui de trouver un vêtement à sa taille.

Et peut-être Uniqlo qui fait des supers basiques ainsi que des jeans de bonnes qualités. 

Quelles sont tes actus?

Au niveau du blog, il y a pas mal de choses qui arrivent, je pars bientôt à Bruxelles et Amsterdam. J’espère revenir avec des choses inédites que je vais pouvoir vous partager.

On part à 4-5 journalistes et blogueurs avec le groupe NH collection, qui est un super groupe hôtelier. Ça c’est pour la grosse actu. Après on va continuer à parler de tout ce qui est food, faire découvrir les restos bien avant le guide Michelin, mettre en lumière les personnes qui sont dans l’action.

Un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

D’avoir la chance de pouvoir continuer à partager mes passions et peut être de pouvoir réaliser mes projets.

Please follow and like us:
L’INTERVIEW BCBG AndreïAntipov

L’INTERVIEW BCBG AndreïAntipov

Russe de naissance mais sans conteste français (et parisien) de coeur, @andreiantipov nous parle de son parcours dans le monde de la mode et de son amour des belles choses !

Bonjour, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Andrei, j’ai 31 ans. Je suis d’origine russe et j’habite à Paris depuis plusieurs années. Avant, je travaillais dans la restauration à St Pétersbourg, puis j’ai décidé de me reconvertir dans la mode qui était ma passion. Je suis venu suivre un Master dans la Mode en France et j’ai fini par y rester. Actuellement je conseille des marques de mode françaises et italiennes pour la distribution de leurs produits en Russie et en Europe de l’Est.

Que partages-tu sur ton Instagram?

Je partage surtout des instants de ma vie quotidienne : ce qui m’entoure, la ville, mon travail, mes sorties. Je ne parle pas beaucoup de moi-même car je suis quelqu’un de réservé. Peut-être que cela évite aussi que mes followers se lassent de moi !

Te ressens-tu comme « influenceur » ou lanceur de tendance? T’arrive t’il d’être reconnu dans la rue?

Je pense que les influenceurs sont de véritables professionnels. Je connais beaucoup de gens qui sont meilleurs que moi sur Instragram d’un point de vu « métier ». Moi je ne souhaite pas que ça devienne mon métier mais que ça reste un hobby, une passion. J’ai été reconnu une seule fois à un défilé. Je ne suis pas contre que ça se reproduise, mais je préférais que ça reste exceptionnel.

Le meilleur et le pire souvenir lié à ton insta ?

Le(s) meilleur(s) souvenirs que j’ai sur Instagram sont toujours des bons plans qui m’ont été suggérés par des followers ou des amis. Il s’agit toujours d’astuces, de conseils vraiment personnalisés qui me correspondent parfaitement. Et ça je ne pourrais pas le trouver ailleurs.

Le pire : à chaque fois qu’un de mes proches découvre mon compte Instagram !

Ton top 3 des blogueurs (influenceurs) que tu suis ?

@Iamgallaun instagrameur américain dont je suis fan

@romaincosta_ : pour notre passion en commun pour le bleu

@tashalakoz : pour son univers féérique

Quel sont tes influences dans la mode?

Je trouve mes influences avant tout mon travail. Je vis la mode du matin au soir : c’est une influence inévitable ! J’aime particulièrement les périodes des fashions weeks parisiennes ; c’est à ce moment-là que l’on voit les « street styles » les plus intéressants !

Que représente pour toi le lifestyle à la Française et quelle est ta définition du style BCBG ?

Le style à la française est à la fois décontracté et assez branché. Je trouve notamment la mode masculine très variée, comparée aux pays de l‘est que je connais bien et qui sont très conservateurs. Le fait qu’il y ait un plus grand nombre de femmes que d’hommes dans ces pays joue également un grand rôle : les hommes ont « l’embarras du choix » et ne font donc pas assez attention à leur style. En France, la mixité des cultures apporte énormément de richesse dans les styles.

En France, la mixité des cultures apporte énormément de richesse dans les styles.

J’ai découvert la notion de « style BCBG » dès mon arrivée en France. Je garde cette vision d’un style bourgeois-rétro, dans le bon sens du terme ! Ce style n’existe pas en Russie car nous n’avons pas l’héritage de l’aristocratie et de la bourgeoisie. Je trouve que soyezBCBG a très bien su reprendre les codes du style BCBG en le rendant contemporain !

Peux tu nous partager ton look préféré ?

Plus je vieillis plus je porte des vêtements « de jeune ». Je mets de moins en moins de chemises et de cravate, et de plus en plus de t-shirts. Mon look préféré se compose d’un jean slim, d’une paire de baskets et d’un Bomber Rick Owens.

As tu dans ton dressing une pièce fétiche ? Et quel soin lui apportes-tu pour la faire durer?

Ma pièce fétiche est une paire de chaussures Denis Simachëv.

C’est une paire qui date du début des années 2000, entièrement faite main. Pour les faire durer, j’essaie de changer les talons régulièrement, de les enduire de crème le plus souvent possible et surtout de ne pas jouer au foot avec! Elles sont vraiment uniques.

Quelles sont tes 3 marques de prêt à porter préférées?

Maison Margiela : je reste fasciné par cette maison d’avant garde.

Rick Owens : je suis un fan absolu  de son univers où se mêlent le glamour et le grunge

H&M : j’y vais souvent car ils savent bien faire les basiques et interpréter les tendances

Quelles sont tes actus?

Je viens de rentrer de deux semaines à New-York. C’était ma première expérience aux Etats-Unis et je ne suis pas encore complètement sorti de cette immersion dans la culture américaine.

Un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

Que ça bouge toujours ! A Paris si tout se passe bien mais peu être ailleurs !

Please follow and like us:
L’INTERVIEW BCBG Mademoiselle_leo_

L’INTERVIEW BCBG Mademoiselle_leo_

Pour la rentrée, nous avons décidé de vous présenter @Mademoiselle_Leo, de son véritable nom Eléonore. Un instagram pur, parsemé de touches de couleur… et de blondeur !

Bonjour, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Hello ! Je m’appelle Eléonore, et je suis en ce moment en Master 2 de Finance et Marché dans une école de Commerce à Lyon. Cela fait un an et demie que je suis présente sur Instagram. J’ai commencé durant mon échange universitaire en postant des photos sur ma vie en Erasmus et mes tenues au quotidien.

Que partages-tu sur ton Instagram?

Les vêtements représentent une part très importante de mon Instagram. Je poste un style tous les jours, le matin avant de partir en cours. Mes études passent avant tout le reste, ce qui me laisse peu de temps pour poster des photos sur mes coups de cœur beauté, voyages, lieux insolites et petits kiff « food ». En fait je poste au fil de l’eau, suivant mon quotidien.

Te ressens-tu comme « influenceuse » ou lanceuse de tendance? T’arrive t’il d’être reconnue dans la rue?

Pour moi, une influenceuse inspire la mode de « demain ». Pour ma part, j’essaie plutôt de proposer des styles, des associations de vêtements, des tenues « portées » avec des vêtements de collections existantes.

On m’a reconnu une fois, dans une brasserie lors d’un déjeuner avec des amis. Un homme est venu me voir et m’a dit « Vous, vous êtes bloggeuse, je vous suis sur les réseaux ! ». J’étais assez gênée sur le moment 😊

Le meilleur et le pire souvenir lié à ton insta ?

Le meilleur : Ma rencontre avec Pénélope (@popslova), que j’ai rencontrée sur un évènement Meetic et qui est devenue une très bonne amie.

Le pire : Les propos assez… virulents d’une followeuse sur snapchat. J’ai d’abord essayé de lui répondre gentiment mais a ça déclenché chez elle une vague de haine assez incompréhensible ; de la pure méchanceté gratuite. J’ai fini par la bloquer.

Ton top 3 des blogueurs (influenceurs) que tu suis ?

@audreylombard : pour ses outfits ; @babiolesdezoé : pour ses looks mais aussi ses photos lifestyle et ambiance@meleponyme : pour leurs créations.

Quel sont tes influences dans la mode?

Je m’inspire surtout des autres instagrameuses que je suis. J’aime également beaucoup me balader à Lyon et à Paris – dans le quartier du Marais notamment – et je trouve donc pas mal d’inspirations dans la rue.

Que représente pour toi le lifestyle à la Française et quelle est ta définition du style BCBG ?

Pour moi style à la française est synonyme d’ELEGANCE. C’est LE qualificatif qui ressortait de tous mes échanges avec les gens de diverses nationalités que je côtoyais en Erasmus. Je trouve que ça illustre bien l’image que le monde à de nous.

Peux tu nous partager ton look préféré ?

Un pantalon en cuir, une paire de basket, une blouse en dentelle. Ce sont mes valeurs sûres quand je ne sais pas quoi mettre d’autre !

As tu dans ton dressing une pièce fétiche ? Et quel soin lui apportes-tu pour la faire durer?

Ma première pièce fétiche est mon sac Chloé. C’est mon premier beau sac de marque. Un petit plaisir que je voulais m’offrir depuis longtemps. Il est bi-matière daim/cuir. Il se délave avec le temps donc j’essaie de l’entretenir régulièrement avec du cirage.

Deuxième trésor de mon dressing : des boots cloutées. Je ne les entretiens pas aussi bien que mon sac mais @soyezBCBG me les a prises en charge et elles sont comme neuves !

Eleonore a fait appel à soyezBCBG pour ses boots !

https://www.instagram.com/p/BUXTnyXl2zi/

Quelles sont tes 3 marques de prêt à porter préférées?

Golden Goose pour mes baskets. The Kooples pour mes vêtements et Stella Forest, pour leurs dentelles notamment.

Quelles sont tes actus?

Je me suis mis à créer mes propres bijoux et je réfléchis à développer l’activité. Mais rien n’est encore certain !

Un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

D’avoir la chance de pouvoir continuer à partager mes passions et peut être de pouvoir réaliser mes projets.

Please follow and like us: