L’INTERVIEW BCBG Mademoiselle_leo_

L’INTERVIEW BCBG Mademoiselle_leo_

Pour la rentrée, nous avons décidé de vous présenter @Mademoiselle_Leo, de son véritable nom Eléonore. Un instagram pur, parsemé de touches de touches de couleur… et de blondeur !

Bonjour, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Hello ! Je m’appelle Eléonore, et je suis en ce moment en Master 2 de Finance et Marché dans une école de Commerce à Lyon. Cela fait un an et demie que je suis présente sur Instagram. J’ai commencé durant mon échange universitaire en postant des photos sur ma vie en Erasmus et mes tenues au quotidien.

Que partages-tu sur ton Instagram?

Les vêtements représentent une part très importante de mon Instagram. Je poste un style tous les jours, le matin avant de partir en cours. Mes études passent avant tout le reste, ce qui me laisse peu de temps pour poster des photos sur mes coups de cœur beauté, voyages, lieux insolites et petits kiff « food ». En fait je poste au fil de l’eau, suivant mon quotidien.

Te ressens-tu comme « influenceuse » ou lanceuse de tendance? T’arrive t’il d’être reconnue dans la rue?

Pour moi, une influenceuse inspire la mode de « demain ». Pour ma part, j’essaie plutôt de proposer des styles, des associations de vêtements, des tenues « portées » avec des vêtements de collections existantes. 

On m’a reconnu une fois, dans une brasserie lors d’un déjeuner avec des amis. Un homme est venu me voir et m’a dit « Vous, vous êtes bloggeuse, je vous suis sur les réseaux ! ». J’étais assez gênée sur le moment 😊

Le meilleur et le pire souvenir lié à ton insta ?

Le meilleur : Ma rencontre avec Pénélope (@popslova), que j’ai rencontrée sur un évènement Meetic et qui est devenue une très bonne amie. 

Le pire : Les propos assez… virulents d’une followeuse sur snapchat. J’ai d’abord essayé de lui répondre gentiment mais a ça déclenché chez elle une vague de haine assez incompréhensible ; de la pure méchanceté gratuite. J’ai fini par la bloquer.

Ton top 3 des blogueurs (influenceurs) que tu suis ?

@audreylombard : pour ses outfits ; @babiolesdezoé : pour ses looks mais aussi ses photos lifestyle et ambiance@meleponyme : pour leurs créations.

Quel sont tes influences dans la mode?

Je m’inspire surtout des autres instagrameuses que je suis. J’aime également beaucoup me balader à Lyon et à Paris – dans le quartier du Marais notamment – et je trouve donc pas mal d’inspirations dans la rue. 

Que représente pour toi le lifestyle à la Française et quelle est ta définition du style BCBG ?

Pour moi style à la française est synonyme d’ELEGANCE. C’est LE qualificatif qui ressortait de tous mes échanges avec les gens de diverses nationalités que je côtoyais en Erasmus. Je trouve que ça illustre bien l’image que le monde à de nous. 

Peux tu nous partager ton look préféré ?

Un pantalon en cuir, une paire de basket, une blouse en dentelle. Ce sont mes valeurs sûres quand je ne sais pas quoi mettre d’autre !

As tu dans ton dressing une pièce fétiche ? Et quel soin lui apportes-tu pour la faire durer?

Ma première pièce fétiche est mon sac Chloé. C’est mon premier beau sac de marque. Un petit plaisir que je voulais m’offrir depuis longtemps. Il est bi-matière daim/cuir. Il se délave avec le temps donc j’essaie de l’entretenir régulièrement avec du cirage.

Deuxième trésor de mon dressing : des boots cloutées. Je ne les entretiens pas aussi bien que mon sac mais @soyezBCBG me les a prises en charge et elles sont comme neuves !

Eleonore a fait appel à soyezBCBG pour ses boots !

https://www.instagram.com/p/BUXTnyXl2zi/

Quelles sont tes 3 marques de prêt à porter préférées?

Golden Goose pour mes baskets. The Kooples pour mes vêtements et Stella Forest, pour leurs dentelles notamment.

Quelles sont tes actus?

Je me suis mis à créer mes propres bijoux et je réfléchis à développer l’activité. Mais rien n’est encore certain !

Un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

D’avoir la chance de pouvoir continuer à partager mes passions et peut être de pouvoir réaliser mes projets.

L’INTERVIEW BCBG VENESIIS

L’INTERVIEW BCBG VENESIIS

Nous reprenons notre série « L’interview BCBG » avec la rencontre de la belle Mylène aka @venesiis. C’est avec un sourire sans faille qu’elle s’est prêtée au jeu. Une rencontre ensoleillée avant de partir en vacances !

Bonjour, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Hello ! Je m’appelle Mylène, mais vous me connaissez peut-être sous le nom de @venesiis. Je suis mannequin et comédienne mais je tiens également un blog ainsi qu’un compte instagram. 

Que partages-tu sur ton Blog et ton Instagram?

Mon blog et mon compte instagram m’ont tout d’abord servi de book et m’ont permis de faire parler de moi. Ce n’est qu’au fur et mesure – à la demande de mes followers – que je les ai progressivement fait évoluer.

Sur instagram, je m’oriente ainsi de plus en plus vers des publications « backstage » de ma vie et de ma carrière, ainsi que des publication « lifestyle » qui concernent plutôt mes tenues, les produits que j’aime porter et que je souhaite partager avec mes followers.

Je suis en train de complètement modifier mon blog afin d’y donner des conseils sur les métiers d’actrice et de mannequin. On m’a souvent demandé conseil et il est très difficile de trouver la réponse à ce genre des questions si on ne connait pas ces milieux.

Te ressens-tu comme « influenceur » ou lanceur de tendance? T’arrive t’il d’être reconnue dans la rue?

Je ne me sentais pas influenceuse jusqu’à il y a un mois environ. Une marque d’équipement de yoga m’a proposé d’essayer plusieurs tenues. J’ai partagé ce style sur mon instagram et de nombreuses personnes m’ont contacté pour me dire qu’ils adoraient les vêtements et pour me demander des conseils. Personne ne m’a encore reconnue dans la rue mais ça m’est arrivé à un salon. J’en parlerais peut-être tout à l’heure. 

Le meilleur et le pire souvenir lié à ton insta ?

Et bien finalement je vais parler de l’« épisode » du salon tout de suite ! Il y a quelques mois, je participais au Salon de l’Automobile à Paris. Un homme s’est approché de de moi et m’a dit « Bonjour Mylène ! ». C’était un de mes followers et il était venu spécialement de Versailles pour me voir. Il m’avait même apporté des pâtisseries. J’étais avant tout surprise mais non plus pas très à l’aise… On a discuté un peu mais il était assez insistant pour passer du temps avec moi. Plus tard dans la journée, j’ai vu qu’il m’attendait à la sortie du salon. J’ai dû filé à l’anglaise…

Ton top 3 des blogueurs (influenceurs) que tu suis ?

@muradosmann qui a su transformer une photo prise par erreur en une série mondialement connue et qu’il renouvelle continuellement ! Je suis aussi @ohhcouture et @fashioninmysoulollowers.

Quel sont tes influences dans la mode?

Justement @ohhcouture et @fashioninmysoul, pour leurs looks soignés, qui sont à chaque fois adaptés au lieu où la photo a été prise. @fashioninmysoul réussit notamment à se mettre en scène devant la tour Eiffel en nous donnant à chaque fois l’impression qu’il s’agit d’un lieu différent. C’est génial !

Que représente pour toi le lifestyle à la Française et quelle est ta définition du style BCBG ?

Le style BCBG à la française est avant tout pour moi un style simple, naturel et sans chichi ! Pas besoin de pièces de grandes marques, un jean et un top tout simple suffisent si le tissu et beau et que la coupe est bien faite.

Peux tu nous partager ton look préféré ?

J’aime beaucoup porter une robe simple et unie. J’ai notamment une robe verte que j’aime particulièrement et que je mets en valeurs en changeant de chaussures et d’accessoires.

As tu dans ton dressing une pièce fétiche ? Et quel soin lui apportes-tu pour la faire durer?

Mon sac Ba&sh taupe ! Il avait un défaut caché quand je l’acheté et une des anses s’est cassée deux jours après l’avoir acheté. Après plusieurs essais (ratés) chez un cordonnier de quartier, j’ai découvert soyezBCBG qui est venu le chercher chez moi et qui me l’a rendu comme neuf ! Idem pour un petit portefeuille abimé depuis longtemps et que je n’avais jamais pris le temps de faire réparer. 

Quelles sont tes 3 marques de prêt à porter préférées?

Pour les quelques « belles » pièces de mon dressing, j’aime beaucoup Ralph Lauren et Diane Von Furstenberg ainsi que Jean Paul Gautier pour les vêtements pour les accessoires. J’y trouve mes robes, vestes, trench, jean ou encore mes foulards. Je complète mes tenues avec des articles de chez Asos et Zara.

Quelles sont tes actus?

Comme je le disais tout à l’heure, je lance une nouvelle version de mon blog où je vais publier un nouvel article par jour.

Je suis également depuis peu l’égérie de la marque Yantra Paris qui crée de superbes bracelets sur lesquels viennent se glisser les élastiques et les chouchous. Très pratique et hyper sympa à porter !

Côté télé, vous me verrez bientôt dans un épisode de Profilage sur TF1!

Un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

D’avoir la chance de pouvoir continuer à partager mes passions et peut être de pouvoir réaliser mes projets.

Les fashions faux pas au bureau

Les fashions faux pas au bureau

Les fashion faux pas au bureau

Pour ce nouveau numéro, soyezBCBG vous dresse une liste non exhaustive des plus gros fashion faux-pas observés chez certains collaborateurs et collaboratrices peu soucieux de leur style et des possibles répercussions sur leur notoriété (et le bien-être de leurs collègues !). Attention ça pique les yeux… Par l’équipe de soyezBCBG.

La chemisette (affublée d’une cravate trop large)

Fan inconditionnel des séries Caméra Café ou The Office ? Nous aussi, mais ça n’est pas pour autant que nous avons adopté le style d’Hervé Dumont ou de Dwight K. Schrute.

Jamais de chemisette…juste jamais. Si la météo s’y prête, on optera pour une chemise en coton léger – voire en lin – dont on remontera tout simplement les manches.

Conseil Style

La tenue entièrement assortie

Fan inconditionnel des séries Caméra Café ou The Office ? Nous aussi, mais ça n’est pas pour autant que nous avons adopté le style d’Hervé Dumont ou de Dwight K. Schrute.

On portera au maximum 2 couleurs vives ! L’idéal étant une tenue basée sur 3 couleurs ; où comme l’appelle nos amis sapologues, l’art de la tricologie.

Conseil Style

La chemisette (affublée d’une cravate trop large)

“Allô, la police du style ? C’est pour dénoncer mon collègue !”

Jamais de chemisette…juste jamais. Si la météo s’y prête, on optera pour une chemise en coton léger – voire en lin – dont on remontera tout simplement les manches.

Conseil Style

La chemisette (affublée d’une cravate trop large)

Nous remarquons que plus nous avançons en âge et plus le pantalon se porte taille haute, proche du nombril. Un phénomène de société que nous avons du mal à expliquer.

Jamais de chemisette…juste jamais. Si la météo s’y prête, on optera pour une chemise en coton léger – voire en lin – dont on remontera tout simplement les manches.

Conseil Style

Cet article a été crit pour le magazine Courrie Cadres.

L’interview BCBG: Antho_CVT

L’interview BCBG: Antho_CVT

L'interview BCBG Antho_CVT

Ce mois-ci pour la reprise de notre rubrique « OUTFIT BCBG » qui s’intitule désormais « L’interview BCBG », nous avons eu la chance de rencontrer lors de son passage à Paris Antho_CVT, nouvelle personnalité influente du réseau social Instagram. Nous avons décidé de lui poser quelques questions sur sa vision de la mode masculine et du style BCBG.

Bonjour Antho, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Bonjour !

Je m’appelle Anthony, je suis un jeune Dijonnais de 31 ans, responsable d’une boutique de prêt à porter à Dijon, passionné de sport, de mode et présent sur Instagram via mon compte @antho_cvt depuis Août 2016.

Que partages-tu sur ton Instagram?

Principalement de la mode, via des flatlay, et des portés, de l’architecture, de la nature, des compositions florales, un petit peu de pâtisserie, et ma petite fouine Haribo, un Jack Russell de 5 ans. Pourquoi Haribo? Parce que c’était le plus gros de sa portée et que cette petite boule d’énergie adore manger !

Te ressens-tu comme « influenceur » ou lanceur de tendance? T’arrive t’il d’être reconnu dans la rue?

Je ne me considère pas vraiment comme un lanceur de tendance, mais j’aime régulièrement partager mes coups coeurs, ainsi que le compte de blogueurs, blogueuses que je trouve intéressant dans ma story Instagram. Du côté de la notoriété, quelques personnes m’ont reconnu sur mon lieu de travail. C’est un expérience très sympathique mais qui reste exceptionnelle.

Le meilleur et le pire souvenir lié à ton insta ?

Je n’ai pas vraiment de pires souvenirs car mon compte instagram est tout récent. Après, il m’arrive d’avoir certains reproches (que je peux comprendre) mais dans l’ensemble les discours restent encourageants et bienveillants. Ce qui m’a beaucoup surpris au début c’est de recevoir des commentaires très flatteurs, qui ne laisse pas beaucoup de places à l’ambiguïté.

Ton top 3 des blogueurs (influenceurs) que tu suis ?

Difficile de n’en citer que 3 mais je dirais Mickael Carli (@mickaelcarli) et Sébastien Doze (@sebastiendoze) qui tiennent le blog “Loose project”. Il y aussi Thomas Poulet (@thomaspoulet). Ce sont des influenceurs Parisiens avec un style et un univers bien à eux, ils font voyager, ils parlent de mode, ils parlent de produits qu’il testent, je suis assez sensible à leur univers.

J’ai bien envie de vous citer un 4eme, c’est mymycracra (@mymycracra) j’adore son style décalé et second degré!!

Ce que j’aime beaucoup, c’est qu’ils restent très accessibles malgré leur nombre de followers.

Quel sont tes influences dans la mode?

J’achète beaucoup de magazines de mode masculines. GQ, l’Optimum, par exemple, j’en ai des tonnes chez moi. Je regarde principalement les images, les photos de mode etc, mais je ne lis pas forcément les articles car chaque magazine a son propre style, sa propre ligne artistique et c’est un point de vue avec lequel je ne suis pas forcément en adéquation.

Il y a aussi les blogueurs, comme Bonne Gueule dont j’aime particulièrement le travail de fond et l’analyse qu’ils apportent sur les vêtements, ce sont des passionnés et ça se ressent dans leurs articles. Ils ont aussi une ligne de vêtements qui est idéale à la fois pour s’équiper de basiques de qualité, mais aussi pour avoir des bases solides.

Que représente pour toi le lifestyle à la Française et quelle est ta définition du style BCBG ?

Je dirais que le lifestyle à la Française c’est avant tout une question d’élégance et une qualité de vie exigeante et chic.
Pour moi le style BCBG, passe par un look soigné et intemporel avec de belles matières, et de beaux produits, une style Français un peu à la Bonne Gueule ou Asphalte.

Peux tu nous partager ton look préféré ?

Je vais même vous en partager deux. Quand il fait chaud, je suis plutôt chemise légère, t-shirt, trouser retroussé et baskets basses de qualité. L’hiver, c’est un sweat avec une chemise en dessous, un jean, et une paire de sneakers montantes.

As tu dans ton dressing une pièce fétiche ? Et quel soin lui apportes-tu pour la faire durer?

Oui! je vous l’ai d’ailleurs apporté: c’est un jean brut de chez Atelier de Nîmes. C’est une superbe marque qui mise beaucoup sur la qualité. Ce que j’aime sur ce jean c’est tous les soins apportés au produit notamment avec les poches qui sont doublées à l’intérieur, il est super agréable aussi, et le plus, il est assemblé en France.

C’est une pièce qui va me durer dans le temps et que je vais prendre plaisir à voir vieillir, à voir les démarcations se faire, et qui va prendre en caractères avec le temps.

Le soin apporté pour le jean, c’est un port minimum de 6 mois sans le laver, dans un premier temps et après c’est de le mettre dans une baignoire, à plat,

avec un peu de produit lavant et le laisser tremper pendant au moins 20 minutes. Ensuite je le laisse sécher toujours à plat sans l’essorer au préalable.

Quelles sont tes 3 marques de prêt à porter préférées?

Ça va être difficile de n’en citer que 3!
J’aime bien Bonne Gueule pour les basiques, Atelier Denim pour les Jeans. Il y a aussi, la Panoplie, Faguo, Maison Kitsuné, AMI Parisi, Balibaris, je pourrais t’en citer pleins d’autres. Je suis essentiellement attiré par des marques Françaises, plus ou moins émergentes pour la plupart et assez pointues.

Quelles sont tes actus?

Pleins de projet en cours de réflexion. Dans l’idéal, je me laisse 3 ans pour bien lancer mon insta et développer mes propres produits, je suis déjà en train de dessiner un motif, que je souhaiterais ensuite imprimer sur des t-shirts. J’ai encore d’autres idées plus ou moins abouties, mais je préfère avancer step-by-step car mon boulot de responsable de boutique me prend énormément de temps, donc difficile de tout gérer.

Un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

D’avoir la chance de pouvoir continuer à partager mes passions et peut être de pouvoir réaliser mes projets.

Place au flower power !

Place au flower power !

Place au flower power !

Un doux parfum fleuri a embaumé les défilés femme printemps-été 2017 des podiums des grandes Maisons de luxe. S’il ne fallait retenir qu’une seule tendance pour cet été, ce serait sans hésiter le… flower power ! Amoureux des fleurs, ou simple fashionista sensible aux tendances, nous vous donnons quelques conseils pour pouvoir décliner l’imprimé fleurs sur vos vêtements et accessoires au grés des jours de la semaine. Par l’équipe de soyezBCBG.

Lundi – Accessoires à fleur de peau

Premier jour et une entrée en matière plutôt douce. En effet, il faut éviter de piquer les yeux de vos collègues dès le début de la semaine (nous savons tous comment sont les lundis matins…).
Le flower power sera subtilement décliné sur l’acétate de vos lunettes de soleil, sur un col claudine ou sur une pochette par exemple.

Les couleurs basiques ou pastels se mêlent bien aux imprimés fleuris : optez pour du blanc, du bleu, ou du rose pastel par exemple ; votre accessoire avec ses couleurs chatoyantes viendra dynamiser la tenue.

Conseil Style

Mardi : on fleurit ses escarpins

Un peu plus d’audace aujourd’hui. On met les pieds en valeur, pour une deuxième journée haute en couleur !

Pour rester belle de la tête aux pieds ? Évitez les escarpins d’entrée de gamme, qui donneront un côté un peu cheap à votre look. On vous conseille de porter votre jolie paire d’escarpins avec par exemple un jean étroit, un blazer blanc et un t-shirt uni.

Conseil Style

Mercredi – Chemisier tropical

Exit les petites fleurs, style “liberty”. On se laisse inspirer par la forêt amazonienne et ses fleurs sauvages. Des fleurs qui se veulent XXL, pour réveiller la Jane qui sommeille en vous. En espérant que votre Tarzan vienne vous sauver de la tonne de dossiers qui dort sur votre bureau.

La couleur des motifs importe peu ici, la matière du chemisier sera quant à elle en soie, c’est l’assurance de ne pas faire de “fashion-faux pas” si vous restez dans un style épuré.

Conseil Style

Jeudi – Garden Party sur votre veste

“Avril produit la fleur, et mai en a l’honneur” – Proverbe italien.

Ce jeudi nous vous imaginons bien débarquer au bureau avec une veste en jacquard fleuri ; à donner à vos collègues des envies de pique-nique printanier à l’heure de la pause déj.

Conseil Style

Vendredi – Robe pour esprit fleur bleue

“Avril produit la fleur, et mai en a l’honneur” – Proverbe italien.

Votre prince charmant vient vous cueillir à la sortie des bureaux pour un romantique afterwork ? Pas de problème ! La tenue pourra être agrémentée d’une veste de costume oversize, avec les manches retroussées pour éviter le côté petite fille trop sage.

Conseil Style

PETIT BONUS : LES ERREURS À PAS COMMETTRE

– Le total look fleuri : Bien trop audacieux. C’est flirter avec le mauvais goût et prendre le risque de vous faire arroser par vos collègues qui vous auront confondu avec le géranium de l’accueil.

– La tendance cet été est aux imprimés à grandes fleurs. À moins de tomber sur de belles pièces, les petits motifs fleuris sont à proscrire car encore connotés “petite maison dans la prairie”.